koinai.net

La revue du témoignage urbain

koinai.net

La revue du témoignage urbain

Qu'elle était verte ma colline

Au coeur du quartier Consolat Mirabeau, le parc du Belvédère Séon, dit « la Colline », languit, abandonné, malade de n’avoir fait l’objet d’aucune attention pendant trop longtemps. Et pourtant l’attachement des habitants reste entier pour cette bande de verdure au milieu des cités, à la vue imprenable sur la mer qui, il y a encore quelques années était l’espace de référence pour la promenade et le jeux des enfants. Associations culturelles, union de locataires, CIQ, riverains se mobilisent pour réhabiliter ce site, lui redonner son allure de petit paradis. Récolte de quelques témoignages représentatifs de ces habitants qui aspirent à mieux « Vivre ensemble la Colline »...

Treize articles.
  • Arènes ou l’art de la concertation

    Leur question, c'est: "Pourquoi dans les quartiers sud, les parcs sont très bien aménagés, ils sont magnifiques et pourquoi dans les quartiers nord on laisse les parcs à l'abandon?!" L'idée c'est de mettre tout ça en (...)

Qu'elle était verte ma colline
  • Deux Monique pour un même combat

    Les tours, c’est infernal ! Mais c’est vrai que les gens ils sont bien, c’est dommage parce qu’ils ont de beaux appartements, mais les tours c’est un peu plus dur, c’est trop concentré, tous ces habitants, cinquante-six (...)

  • Paroles de femme

    On a tout à Carrefour ! C'est notre parc ! Y a pas d'herbe... mais on a les jouets, on a la lecture. Pourquoi aller loin ? Y a la chaleur, la clim, je vois la télévision dans les rayons. Un jour, je me suis mis dans un (...)

  • La cité Saint-Louis, un îlot dans le quinzième

    Nous, par exemple, quand on est venu, on habitait à Saint-Lazare. Notre maison a été bombardée pendant la guerre. Donc on avait plus de maison. Et on nous a donné une maison ici. Depuis (...)

  • Un proviseur aux avant-postes

    Là, il y a une zone qui brûle régulièrement les étés. Mais avec une végétation un peu plus adaptée, qui ne prend pas feu, ce serait pas mal, parce que là, c'est que des herbes. D'année en année ça s'entasse, ça brûle, ça (...)

  • Survivre avec une épicerie de quartier

    Ca fait peur de passer seul là-bas, surtout la nuit, ça fait très peur. Ça a été colonisé par les dealers, par les mineurs qui fument du shit. C’est un endroit un peu isolé.

  • Une envie de changement

    C'est soit on fait du sport, soit on traîne. Et il vaut mieux faire du sport que traîner, je pense.

  • La fin des haricots

    C’est malheureux à dire, mais à chaque fois que les investisseurs s’installent, c’est un profit qu’ils font, et ça détériore la cité, parce que c’est des loueurs de sommeil, ils s’en foutent, ils améliorent pas leurs (...)

  • Côté Centre Culturel, on fait avec ce qu’on a !

    "Je trouve que les gens savent s'organiser, après, c'est sûr qu'il faut toujours plus de choses dans une cité. Les bonnes initiatives, c'est toujours bon d'en avoir plus, mais je trouve que ça va, c'est actif quand (...)

  • Un gardien, SVP !

    "En fait, c'est des minots de douze à quatorze ans. Nous, on les a vu jeter le chiffon avec de l'essence, pour s'amuser. Là où il y a la voie ferrée, ça prend vite. C'est tout sec en (...)

  • A l’école, RAS

    Au niveau de l’insécurité, moi je vous dis, on entend de tout et de rien, mais je suis pas sur qu’il y ait tant de soucis que ça.

  • Un paradis à retrouver

    Je veux dire, c'est n'importe quoi! Il y a des toboggans "extraordinaires", on a l'impression que c'est fait pour que la racaille des quartiers Nord soit éliminée en herbe, en se précipitant dans le (...)

Creative Commons License Témoignage urbain (http://www.koinai.net), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
La revue Koinai : qui et pourquoi ?   |   Koinai ? Plan du site
Site propulsé par accatone/resurgences