koinai.net

Témoignage urbain

koinai.net

Témoignage urbain

Brèves de trottoir

Les horodateurs, ils commencent à être payants.

Pour les besoins de l’enquête sur les transports et les usages à Marseille, la Rédaction a interrogé des anonymes dans la rue. Ce jour, un automobiliste à l’arrêt sur la Canebière a donné son point de vue sur les aménagements qui touchent la voirie marseillaise. Au volant.


Les horodateurs, ils commencent à être payants.
 Les horodateurs, ils commencent à être payants.

Koinai : Quel est votre moyen de transport ? - La voiture. Uniquement la voiture, et mes deux jambes aussi, oui, ça m’arrive.

K : Que pensez-vous du tramway ? - Apparemment, il y a un petit souci, si j’ai bien compris il fait doublon avec le métro sur certaines lignes. Peut-être que j’ai une mauvaise information. Si elle est bonne, c’est un peu inquiétant. Sinon, je trouve ça très bien ; si ça pouvait permettre à la ville de respirer, qu’il y ait un peu moins de voitures. Il faut faire évoluer les mentalités, c’est un travail qui demande du temps. J’espère que petit à petit les gens vont s’y mettre. Ils vont prendre conscience que c’est dans leur intérêt, celui de la ville, de l’environnement. Je le prendrai si j’ai les moyens de garer ma voiture quelque part, parce que pour les places de parking, on a mis la charrue avant les bœufs.

K : Que pensez-vous des horodateurs ? - Les horodateurs, ils commencent à être payants. Tous les parkings, du moins. Trop chers ? Je ne sais pas, non, je n’ai pas d’idée là-dessus. Par contre, je trouve un petit peu dommage que dans la rue voisine de celles en travaux on soit obligé, même si on est résident, de payer, qu’on n’ait pas la gratuité pendant les travaux. Ça, je trouve ça dommage, mais en plus, ça salit. Là, par exemple « Longchamp », c’est bloqué avec ou sans travaux. Là aussi, il faut qu’on paye, il n’y a pas la gratuité. Tout est payant. Je ne trouve pas ça normal.

Propos recueillis le 28 11 05 par Binty Camara ; rédaction : Patricia Rouillard.

Réactions à ce temoignage

11 Messages de forum

Réagir à ce temoignage

Creative Commons License Témoignage urbain (http://www.koinai.net), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
La revue Koinai : qui et pourquoi ?   |   Koinai ? Plan du site
Site propulsé par accatone/resurgences